Le film hors-norme d’une figure majeure de la nouvelle vague

Membre fondateur de la Nouvelle Vague avec Jean-Luc Godard, François Truffaut, Éric Rohmer et Claude Chabrol, Jacques Rivette a toujours été l’électron libre à l’esthétique la plus radicale. Out 1, son quatrième long-métrage et l’apogée de son art, en est le meilleur exemple. Jean-Pierre Léaud y interprète un jeune homme fantasque qui reçoit des messages anonymes le mettant sur la piste d’un mystérieux groupe de conspirateurs.

Fondé sur un concept unique, notamment l’absence de scénario et des clins d’oeil à Honoré de Balzac et Lewis Carroll, Out 1 est demeuré presque invisible pendant plus de quarante ans. Out 1 : noli me tangere, la version intégrale, en huit épisodes, et Out 1 : Spectre, la version courte, sont enfin disponibles en versions restaurées 2K supervisées par le chef-opérateur Pierre-William Glenn (La Nuit américaine). Les personnages hauts en couleurs que Léaud rencontre au cours de sa quête sont interprétés par Juliet Berto, Michael Lonsdale, Bernadette Lafont, Bulle Ogier, Françoise Fabian, Jean-François Stévenin et autres icônes de la Nouvelle Vague, avec des apparitions d’Éric Rohmer et Barbet Schroeder.

Voyage en immersion totale à la croisée du cinéma, de la littérature et du théâtre, Out 1 est considéré comme le Graal du cinéma français contemporain !

Un film invisible depuis plus 40 ans !

Quand Jacques Rivette et son producteur Stéphane Tchal Gadjieff se lancent dans le projet d’Out 1, ils ne se fixent pas de durée limite. Le montage final, découpé en huit épisodes, dure 12h30 et l’ORTF refuse de l’acheter, effrayée par le caractère hors-norme et inclassable du film. Out 1 est montré dans son intégralité, en version de travail, lors d’une projection devenue mythique au Havre en octobre 1971, mais ne connaît pas d’exploitation au cinéma ni à la télévision. Jacques Rivette passe l’année 1972 à monter une autre version du film, réduite à un peu plus de 4 heures. Ce montage intitulé Out 1 : Spectre, qui propose une vision différente du film original, bénéficie d’une sortie dans les salles françaises en 1974.

Il faut attendre 1989 pour que la version longue soit à nouveau montrée dans son intégralité au Festival de Rotterdam, puis dans quelques festivals européens et enfin à la télévision française et allemande au début des années 1990. Le film original s’appelle désormais Out 1 : noli me tangere et présente un montage légèrement différent de la version montrée en 1971. L’oeuvre monumentale de Jacques Rivette disparaît ensuite virtuellement des écrans.

Out 1 : noli me tangere demeure particulièrement rare et presque invisible dans son intégralité depuis sa création. Restaurés en 2015, la version intégrale et Out 1 : Spectre sont enfin disponibles en 2K !